Épidemies hivernales : Faire face à la gastro-entérite

Dans la plupart des cas, la gastro-entérite est d’origine virale. Elle est le plus souvent bénigne, et dure 24 heures.

Quand consulter ?

Le plus grand danger est la déshydratation, particulièrement chez les bébés, et les jeunes enfants, chez qui elle peut être gravissime. Aux âges extrêmes de la vie, consulter ou demander conseil à votre pharmacien.
Si votre enfant présente des signes de déshydratation : perte de poids, des couches sèches, ou une urine foncée, des yeux cernés, une fontanelle creuse, dort beaucoup, ne tète plus, ne boit plus, et continue à vomir en plus de la diarrhée… ; consultez très rapidement, ou rendez-vous aux urgences.

Pour un adulte, il faut consulter un médecin si :

  • vous avez des vomissements depuis plus de 24h sans amélioration ;
  • vous avez de la fièvre, ou du sang, ou de très fortes douleurs en plus de la diarrhée ;
  • votre diarrhée dure depuis plus de 5 jours sans amélioration ;
  • en cas de suspicion de déshydratation : pas d’urine depuis 12 heures, soif intense, fortes diarrhées, incapacité de garder les liquides que vous avez bus ;
  • vous revenez d’un pays étranger ayant de mauvaises conditions d’hygiène.

Quels traitements disponibles sans ordonnances ?

  • Des antivomitifs.
  • Des antidiarrhéiques tels que la diosmectite ou le charbon.
  • Des antispasmodiques (phloroglucinol) pour les douleurs au ventre, et une bouillotte d’eau chaude à déposer sur l’abdomen.
  • Des probiotiques qui réduisent la durée et l’intensité de la diarrhée.
  • Les « gentilles » bactéries (Lactobacillus rhamnosus/caséi/acidophyllus oubifidobactérium) ou les levures (Saccharomyces boulardii) rentrent enconcurrence avec les germes pathogènes de la gastroentérite, etadsorbent leur toxine.
  • Du paracétamol pour la fièvre, en attendant de consulter.
  • Le lopéramide devra être réservé aux situations où l’on a accès difficilement aux toilettes (transport, conférence…). En effet, cette molécule ralentit le péristaltisme et le germe, moins éliminé, peut semultiplier.

Pour les bébés

Des solutions de réhydratation pour les bébés : On dilue un sachet dans un biberon de 200ml, et l’on donne cette solution par petite quantité toutes les 15 minutes. Continuez tant que les selles sont liquides.

Quel rôle pour l’alimentation ?

Les aliments à privilégier :

  • Du riz bien cuit, même l’eau du riz par petites gorgées espacées.
  • Des carottes cuites, des pâtes.
  • Des compotes, en particulier pomme/coing.
  • Du jambon, des viandes maigres, du poisson à la vapeur.
  • De la banane mûre.

Les aliments à éviter :

  • Eviter les laitages. Pas de soucis avec l’allaitement maternel. Si votre bébé a beaucoup de diarrhée, votre médecin pourra parfois vous prescrire un lait spécifique.
  • Pas de crudités, ni légumes verts.
  • Pas de fruits crus sauf la banane.
  • Eviter les boissons glacées
    ou alcoolisées.

Comment prévenir ?

Se laver les mains à l’eau et au savon (après être allé aux toilettes, avoir changé une couche, ramassé des vomissures, touché le linge souillé, avant de cuisiner ou de passer à table, en rentrant de l’extérieur).
Garder ses distances avec les personnes contaminées
Eviter de cuisiner si vous êtes vous-même atteint
Passer à l’eau de javel les toilettes.

Pour protéger votre bébé

Faites le vacciner contre les souches des rotavirus les plus fréquemment responsables des hospitalisations chez les jeunes enfants. Il s’agit d’un vaccin oral en 3 doses, à administrer dès 6 semaines, au plus tard à 12 semaines pour la première prise.

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site, en continuant la navigation vous acceptez leur utilisation.