Au fait, diététicien ? Ou nutritionniste ?

Mutuelle des Scop et des Scic
23/05/23
Jean-Daniel Lalau (Médecin nutritionniste)

Paramédical, mais presque

La différence entre diététicien et nutritionniste est que le premier n’est pas médecin, tandis que le second l’est. C’est pour cette raison que le diététicien figure au rang des « paramédicaux ».

Honnêtement, je n’aime pas beaucoup cette formulation de « paramédical », laquelle renvoie à un écart, sinon à une hiérarchie, voire à une infériorité. Nous ne saurions établir de hiérarchie, en effet, dans le soin : il y a certes un supérieur au regard de l’administration – le chef de service à l’hôpital par exemple – mais dans l’exercice de sa fonction à chacun d’exercer le mieux sa profession, quelle qu’elle soit.

Et reconnaissons, pour le dire comme cela, qu’il n’y a pas moins d’humanité chez les « paramédicaux » que chez les médecins…

Dans les pages jaunes

Vous l’avez donc compris, le diététicien est au (médecin) nutritionniste ce que sont le kiné et le podologue au (médecin) rééducateur ; ce que sont encore l’orthophoniste à l’ORL, l’orthoptiste à l’ophtalmologue, le psychologue au psychiatre, etc.

Maintenant, comment les distinguer dans la pratique clinique ? Il n’y a pas de différence en ce qui concerne la prescription d’un menu : l’un et l’autre sauront très bien le faire (ou peut-être mieux encore la diététicienne ?). De la même façon que le psychologue et le psychiatre ont la même compétence pour procéder à une psychothérapie.

Ben alors ?...

La différence ne réside pas que dans le fait d’être titulaire du diplôme de « docteur », ou pas. Le nutritionniste est effectivement médecin, et c’est à ce titre qu’il va élaborer le projet médical, un projet construit en 3 temps consécutifs, tous médicaux :

- Y a-t-il une maladie à l’origine de la prise/de la perte de poids ?

- Y a-t-il une maladie à l’arrivée (dans la prise ou la perte importante) ?

- Comment fixer (et expliciter) l’objectif de poids ?

Tout ceci relève donc de la responsabilité d’un médecin. Et c’est bien pour cette raison que les diététiciennes ne souhaitent pas intervenir en premier lieu dans notre service. Un premier temps médical donc, après quoi l’un et l’autre pourront intervenir en collaboration, selon des modalités variables.

P.S. : et les diététiciennes nutritionnistes alors ?

C’est malin de poser des questions compliquées, d’embrouiller le débat…

Et pourtant si, ce statut existe bien, au moins en Europe, où les formations sont généralement plus longues qu’en France. Cela fait des années que l’on en parle, mais le changement ce n’est pas pour maintenant : la France demeure accrochée à 2 années d’étude (en BTS ou en IUT), alors que l’Europe a clairement inscrit le métier de diététicien dans le système LMD (licence/mastère/doctorat), avec à la clé 3, 5, et 8 ans d’étude respectivement.

« Diététicien nutritionniste » se réfère ainsi à la formation complémentaire d’une année de la formation de base (équivalente donc à une licence). Et une année supplémentaire pour médicaliser quelque peu et aussi pour une ouverture aux sciences humaines, ce n’est déjà pas beaucoup ! Tant la nutrition renvoie à beaucoup de domaines.

Un soignant bien coté ?

Et il y a malheureusement une différence fondamentale encore : le médecin s’installe en secteur 1, ou en secteur 2 ; les actes médicaux sont remboursés, les dépassements d’honoraires décents sont pris en charge par les mutuelles, tandis que l’acte de diététique n’est pas coté.

Et ceci est tout simplement un scandale. Pourquoi nos responsables, en effet, nous rebattent les oreilles de la prévention, de la prévention par-ci, et de la prévention par-là, sans inscrire pour autant la consultation diététique à la nomenclature des actes remboursés, quand on sait que les grands fléaux de santé sont des maladies nutritionnelles (diabète, obésité, dénutrition) ou ont des déterminants nutritionnels (maladies cardiovasculaires, cancers, etc.) ?

S’il n’y a pas là une résistance massive au changement !

(Tiens, justement, ça me vaudra la parution toute prochaine d’un bouquin sur les résistances au changement. C’est que le Réel, ça résiste !)

 

 

Satisfaits ! Ils nous recommandent

Une mutuelle qui répond à vos questions dans la journée, c'est estimable, la mutuelle des scop.
Mutuelle des Scop et des Scic

Commown

Notre coopérative, Commown, a été crée pour lutter contre toutes les externalités associées aux produits électroniques ...

Mutuelle des Scop et des Scic

Scop La Canopée (Réseau Biocoop)

Lorsque nous avons basculé l'entreprise en Scop en 2018, il nous est apparu évident d'adhérer à la MUCS, outil du mouvement au service des salarié.e.s. Une mutuelle à taille humaine, avec un bon niveau de garanties avec des interlocuteurs facilement joignables ...

Mutuelle des Scop et des Scic

BicyclAide

BicyclAide est une SCIC installée en Ile-de-France qui propose des services aux entreprises autour du vélo, avec notamment : - des ateliers mobiles de réparation de vélo...

CG SCOP  Mutuelle des Scop

Confédération Générale des SCOP

J’attends de la mutuelle qu’elle soit à la fois humainement toujours au plus près des besoins des personnes...

Mutuelle des scop et des scic

Scop ARPEGE CONTACT

J'attends que ma Mutuelle soit réactive en apportant les meilleures garanties au service de la santé et du bien-être

logo

 La SCOP Le Messageur 

Nous souhaitons que l'ensemble des salariés de la SCOP soient bien couverts....

logo

COOPANAME

Le nouveau contrat permet d’avoir des garanties santé supérieures au contrat précédent pour des prix équivalents.

Mutuelle des scop et des scic

E-learning Touch'

La force d'un réseau est de partager des valeurs. Adhérer à une mutuelle qui comprend ces valeurs partagées...

Rose et cacao Mutuelle des Scop

Rose et Cacao

Le choix de la Mutuelle des Scop et des Scic s'imposait et en cohérence avec notre engagement coopératif !

logo

Librairie Les Volcans

Nous avons naturellement orienté nos recherches vers de vraies mutuelles et notre choix s'est porté vers la Mutuelle des Scop.

Mutuelle des scop et des scic

Bearstech

La mutuelle des SCOP répondait aussi bien à notre statut de SCOP qu'à nos valeurs...

Tadaa

Tadaa

Nous avons choisi la Mutuelle des Scop et des Scic pour sa compréhension du format coopératif, sa présence auprès de l'URSCOP, son organisation mutualiste...

Mutuelle des Scop et des Scic

COGECI

La Mutuelle des SCOP est en adéquation avec nos valeurs. Il était important pour nous de contribuer au développement des outils coopératifs créés pour et par le mouvement...

Précédent
Suivant

Vous souhaitez adhérer à une vraie mutuelle et bénéficier de conseils et de garanties personnalisées !

Besoin de plus d'infos ou d'un devis sur mesure ?

01 42 36 92 06Contactez nous !